top of page

La connaissance de soi

Qu'est-ce que c'est ?

La connaissance de soi renvoie à la conscience de qui l’on est, soit la

conscience de :

  • nos valeurs

  • nos croyances

  • nos traits de personnalité

  • nos centres d’intérêt,  nos capacités mais aussi de nos vulnérabilités, ces éléments vont définir notre identité, le « Qui suis-je ? ».

Celle-ci joue un rôle essentiel dans notre santé mentale et notre aptitude à relationner avec les autres.

A quoi ça sert de se connaître ?

Se connaître c’est reprendre le contrôle de sa vie en faisant le focus sur ses besoins, ses envies, ses ressources intérieures et ses failles.

C’est aussi un moyen de mieux gérer ses émotions pour sortir des montagnes russes émotionnelles.

En comprenant comment on fonctionne, ce qui active nos peurs, nos réactions, nos conflits intérieurs on évite de se mettre dans des situations préjudiciables pour nous.

A l’inverse, on va privilégier des interactions agréables ou évolutives qui permettrons de grandir.

C’est crucial de savoir ce qui nous fait réagir.

De plus, la connaissance de soi permet aussi de connaître nos types d’attachement et donc notre manière d’entrer en relation dans notre sphère personnelle, amicale ou professionnelle.

Pour s’autoriser à être soi-même il semble important d'analyser et de comprendre les causes réelles qui gouvernent notre comportement, nos réactions et nos décisions.

Cela permet de gagner en confiance en soi, une ressource support pour sortir de sa zone de confort et évoluer.

Dans les moments difficiles de la vie, une bonne connaissance de soi permet de ne pas devenir esclave de son égo blessé et de toutes les émotions qui y sont associées comme la colère, la peur ou la tristesse. Ces émotions peuvent être traversées et transcendées pour recontacter ensuite sa paix intérieure et un bon équilibre émotionnel.

La connaissance de soi c’est un ancrage solide dans le présent grâce à l’acceptation du passé et la confiance dans le futur. C’est aussi et surtout l’occasion de restaurer ou d’augmenter la notion de valeur personnelle directement reliée à l’estime de soi, ce qui apporte beaucoup de joie.

Comment faire ?

Je vois la connaissance de soi comme un investissement sur le moyen / long-terme, je place mon temps et mon énergie en moi car je suis mon meilleur allié !

Comment s'y prendre ? Désolée de vous le dire mais il n’y a pas de recette miracle.

Un jour, une amie m’a dit « mais comment veux-tu que l’autre se positionne si toi tu ne sais pas ce dont tu as besoin et ce que tu veux ? », dit comme cela c’est évident, non ?

Si vous avez un style relationnel évitante pourquoi allez vous mettre dans une situation enfermante qui vous mettra sous tension. Si vous avez connaissance de votre dysfonctionnement répétitif, allez voir si vous y trouvez des bénéfices cachés…

On peut passer par l’apprentissage de techniques qui sont souvent très utiles comme l'ennéagramme, l'analyse transactionnelle, et beaucoup d’autres techniques… Je trouve que les outils comme la méditation, le yoga, la sophrologie, l’EFT sont toujours d’une grande aide et permettent de stopper ce fameux mental envahissant qui nous freine dans l’accomplissement de notre bien-être intérieur. De plus ces outils nous rapprochent de notre corps et donc de nos émotions…en douceur.

Le plus important est de trouver la technique ou le thérapeute qui vous va et vous permet d’avancer.

Bien sur, l’accompagnement d’une personne expérimentée dans le développement de soi, comme un coach, un psychologue sont souvent d’une grande aide.

Vous pouvez aussi pratiquer l’auto-analyse, l’introspection par une observation de soi rigoureuse, honnête et pleine de compassion.

Pour une introspection efficace, il semble plus efficace de se poser les bonnes questions :

« Dans cette situation, qu’est-ce que je ressens ? Est-ce que c’est plus ou moins fort ? Puis-je le situer dans mon corps ? Cela me rappelle une situation déjà vécue ? »

« Que puis-je faire pour améliorer les choses ? »

« Quelle est ma part de responsabilité dans cette situation ?  Que dois-je comprendre ?»

« Qu’est -ce qui est vraiment important pour moi ? »

Ce questionnement va développer votre intelligence émotionnelle qui est un outil puissant à s’appliquer à soi dans un premier temps. On peut aussi être attentif au miroir que nous renvoie notre entourage qui est souvent riche d’enseignements même si ce n’est pas toujours confortable, il faut bien l’avouer. En effet, passer quelques jours chez vos parents ou en famille vous en dira long sur votre niveau d’avancement intérieur. Sans le savoir les autres vont activés de vieux schémas souvent connectés à des blessures de l’enfance et de l’adolescence. C’est un bon moyen de voir et de mesurer notre évolution, par exemple : avant telle parole de ma mère m’aurait mise hors de moi et maintenant c’est simplement désagréable mais sans plus…

Lise Bourbeau parle des 5 blessures de l’âme qui sont je pense un incontournable que l’on se doit d’aller explorer. https://www.lisebourbeau.com/fr

Ces blessures sont le rejet, l'abandon, l'humiliation, la trahison et l'injustice : cinq blessures fondamentales à l'origine de notre mal-être, qu'il soit physique, émotionnel ou psychologique.

Ces blessures sont activées de manières plus ou moins fortes à l’intérieur de nous et la prise de conscience de celles-ci peuvent nous mener sur la voie de notre guérison intérieure. L’acceptation de ces blessures nous permet aussi de sortir de schémas de fonctionnement toxique avec les autres.

Qui d’entre nous ne s’est jamais sentis trahi ou abandonné et à inconsciemment engrammés des croyances associées à ces blessures.

Par exemple : « je ne peux compter que sur moi-même » - « les autres finissent toujours par me quitter » -« je ne crois plus en la justice » -« j’ai tout donné dans  cette relation et il/elle m’a trahi »…

Ce champ des blessures est vaste et passionnant et je crois qu’il fait partie d’une sorte d’inconscient collectif qu’il est intéressant d’aller explorer dans la mesure de nos possibilités. Il nous renvoie aussi à l’investigation des programmation liées à notre lignée, notre background transgénérationnel mais ça c’est encore une autre histoire…

Dans une séance individuelle, nous allons aborder ces dysfonctionnements pour les libérer au mieux.

bottom of page